Hamsa ou « comment va le jîva »

Goraksha Sataka (extrait)

(…)

42) Avec le son « Ha » (prâna) entre la conscience et avec le son « Sa » (apana) sort-elle. Le jîva répète continuellement « Hamsa , hamsa » !

 

43) 21600 fois durant le jour et la nuit le jîva récite le mantra.

 

44) Cette gâyatrî non sonore nommée âjapa confère la libération au yogi. Le seul fait de désirer l’entendre libère de toutes les erreurs.

 

45) Il n’a jamais existé et il n’existera jamais de connaissance, de japa et de sagesse aussi grande que ce mantra.

 

46) Cette gâyatrî tire sa force vitale de Kundalinî elle-même. La connaissance du prâna est la plus grande connaissance. Qui jouit de cela est un vrai yogi.

 

(…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *